Benoît Duteurtre, En marche !, Le Masque et la Plume, 25 novembre 2018 par Jérôme Garcin

DOSSIER  L’actu des livres : les critiques du Masque et la Plume

L’histoire d’un pays « régi par les idées d’Anne Hidalgo et de Benoît Hamon »…“En Marche !” de Benoît Duteurtre

 

  1. Benoît Duteurtre, En marche !, Le Masque et la Plume, 25 novembre 2018 par Jérôme Garcin Jérôme Garcin 8:36

Embed

Copy and paste this code to your site to embed.

Découvrez les critiques du Masque et la Plume sur “En Marche !”.

Benoît Duteurtre © Getty / Brice Toul / Gamma-Rapho

Benoît Duteurtre © Getty / Brice Toul / Gamma-Rapho

Le résumé du livre de Benoît Duteurtre, par Jérôme Garcin

En Marche !, chez Gallimard, un roman, sous-titré fable philosophique, de Benoît Duteurtre, 58 ans, candidat à l’Académie française, au fauteuil de Michel Déon.  Un jeune député constructif, Thomas, entreprend un voyage d’étude en Rugénie, pays imaginaire des Balkans réformé par l’économiste Stepan Gloss, dont Duteurtre persifle les villes sans voitures, les fermes du bonheur, les championnats de la Diversité, ou encore les hipsters épris de tri sélectif… Une fable où Benoît Duteurtre, fan de Milan Kundera et de Philippe Muray, se réclame de Voltaire et d’Orwell.

Olivia de Lamberterie a « poussé des cris d’ennui » !

Ce livre avait tout pour être drôle, et en fait pas du tout… C’est très ennuyeux.

 
Benoît Duteurtre a imaginé un pays régi par les idées d’Anne Hidalgo et de Benoît Hamon mais puissance 100 000 : regarder une femme dans le bus c’est l’agresser, il faut vous faire soigner car votre sourire était « blessant ». On ne peut pas fumer dans la rue car des caméras enregistrent tout, alors si on tombe malade on ne sera pas pris en charge par la Sécu car c’est bien fait pour nous… Ils mangent tous de l’avoine…

Je ne vois pas très bien où il veut en venir… De plus le récit n’est pas très incarné et il devient un peu réac. J’ai poussé des cris d’ennui !

« Un niveau d’analyse politique stupéfiant », pour Arnaud Viviant

Il y a quelque chose d’hyper acide dans ce livre. Le pays qui est raconté est connu pour ses montagnes mais on découvre qu’elles servent à la principale économie du pays : le moto-cross. Tout est à vendre dans ce livre, il pose un niveau d’analyse politique stupéfiant.

Toutefois Benoît Duteurtre est un peu le cul entre deux chaises : entre dénoncer et essayer d’en rire, et ça donne quelque chose de très acide et qui ne fonctionne qu’à moitié.

Pour Frédéric Beigbeder, ce livre met le doigt sur la contradiction entre l’économie et l’écologie

Le problème de ce genre de satire c’est que c’est de la caricature donc il faut que ce soit marrant.

Benoît Duteurtre met le doigt sur quelque chose de vrai, la contradiction totale entre l’économie et l’écologie, c’est quelque chose que l’on voit tous les jours.

C’est une vraie réflexion sur le politiquement correct, la liberté, et la contradiction entre les deux. 

Patricia Martin a adoré ce livre et a beaucoup ri… mais ri jaune !

J’ai adoré ce livre, Benoît Duteurtre est un grand fantaisiste. Il tend un miroir au monde dans lequel on vit, où on nous fait croire que nous sommes libres alors que nous ne le sommes pas.

Dans ce livre tout est fabriqué, jusqu’à la ferme du bonheur. C’est une société hygiéniste où chacun a un rôle, même les poules jouent leurs rôles de poules dans les basses-cours.

Finalement ce n’est qu’un monde d’injonctions et ce livre m’a fait beaucoup rire, mais j’ai ri jaune…

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

https://www.franceinter.fr/livres/l-histoire-d-un-pays-regi-par-les-idees-d-anne-hidalgo-et-de-benoit-hamon-en-marche-de-benoit-duteurtre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.