Benoît Duteurtre, Tout doit disparaître, Yann Moix, Elle, 2003

CHER BENOÎT DUTEURTRE,   Je viens d’achever la lecture de l’édition Folio « revue par l’auteur » de « Tout doit disparaître », paru la première fois il y a dix ans. C’est un livre parfait, comme il existe des figures géométriques parfaites. La violence y est limpide, incroyablement calme. Continuer la lecture →

Benoît Duteurtre, Tout doit disparaître, Guy Debord, extrait de Vie et Mort, Christophe Bourseiller, 1999

Extrait de Vie et Mort de Guy Debord.   « … Guy Debord ne fait pas mystère de son refus total de se soumettre aux impératifs de l’édition. Il n’accorde aucun entretien, ne participe à aucune émission, et refuse de dédicacer le moindre ouvrage. A la surprise de Suzanne Jamet, il Continuer la lecture →

Dominique Guiou, Le Figaro, 4 mai 1992

Tout doit disparaître   Il est des goûts qu’il vaut mieux ne pas avouer. Exemple : aimer la voix grave et langoureuse de Barry White peut vous ringardiser à jamais. Benoît Duteurtre, parce qu’il connaît la musique, affuble justement son héros d’une culture à faire hurler les intégristes du rock, Continuer la lecture →

Benoît Duteurtre, Tout doit disparaître, Jérôme Leroy, Le Quotidien de Paris, 1992

La soumission ou la mort   Le troisième roman de Benoît Duteurtre est incontestablement un roman d’apprentissage, ou plutôt de désapprentissage. Dans ce qui semble bien être une autobiographie à peine démarquée, Benoît Duteurtre raconte comment ayant renoncé à être le plus grand musicien de sa génération, il décida néanmoins Continuer la lecture →