Paris – Extraits du nouveau livre de Benoît Duteurtre : « Les Dents de la maire » – mercredi 15 janvier 2020 – LE FIGARO

CHAMPS LIBRE DÉBATS Benoît Duteurtre : «Le martyre des Parisiens sous Anne Hidalgo » BONNES FEUILLES A soixante jours des élections municipales, voilà un livre de salut public, Dans Les Dents de la maire. Souffrances d’un piéton de Paris (Fayard), l’écrivain Benoît Duteurtre confronte le discours officiel d’Anne Hidalgo, mettant Continuer la lecture →

Société – Benoît Duteurtre: «Le cycliste n’admet aucune loi» – Le Figaro du 23 décembre 2019

PROPOS RECUEILLIS PAR GUILLAUME PERRAULT  @GullPerrault LE PIÉTON parisien est une espèce menacée, s’inquiète l’écrivain*. LE FIGARO.- La municipalité parisienne a voulu développer les vélos. Que pensez-vous des expressions chères à la mairie: «mobilités douces », « partage de l’espace urbain » ? Benoît DUTEURTRE. – Tout à l’heure, sur Continuer la lecture →

À deux pas de Notre-Dame de Paris: le chantier fou de l’Hôtel-Dieu Par Benoît Duteurtre dans Le Figaro du 14 et 15 décembre 2019

BENOÎT DUTEURTRE La cession à un promoteur immobilier du tiers de l’Hôtel-Dieu, à proximité immédiate de Notre-Dame de Paris, est un acte de vandalisme architectural et contribue à la « disneylandisation » du cœur historique de l’île de la Cité, s’alarme l’écrivain*.   À deux pas de Notre-Dame de Paris: Continuer la lecture →

Benoît Duteurtre, L’Ordinateur du paradis, Étienne de Montety, Le Figaro, 28 août 2014

Les connexions dangereuses   RENTRÉE LITTÉRAIRE – Dans son dernier livre, L’ordinateur du Paradis, l’auteur raconte les déboires kafkaïens d’un haut fonctionnaire piégé par le système médiatique. Par les temps qui courent, être rapporteur de la Commission des libertés publiques est une position en vue. Son heureux titulaire s’appelle Simon Continuer la lecture →

Benoît Duteurtre, Polémiques, Le Figaro, Éric Zemmour, 9 mai 2013

Benoît Duteurtre, Polémiques, Fayard, 02/05/2013, 234 pages

Le passé pour sauver l’avenir Dans un essai chatoyant, entre mariage gay et Vélib’, en passant par les drogues douces et Monet, Benoît Duteurtre porte un regard désenchanté sur la modernité. À ses risques et périls. CHRONIQUE d’Éric Zemmour Il faut se méfier des titres. Ils survolent, ils surjouent, ils Continuer la lecture →

Benoît Duteurtre, Ballets Roses, Jacques de Saint Victor, Le Figaro, 25 juin 2009

Du perchoir au pavillon galant Benoît Duteurtre – Le romancier retrace l’affaire des «ballets roses» qui jeta le discrédit sur une figure de la IVe République.   Il est mort en 1963, oublié de tous. Son nom est resté associé à une histoire qui a défrayé la chronique en 1959, juste Continuer la lecture →

Benoît Duteurtre, Les pieds dans l’eau, Philippe de Saint Robert, Le Figaro, 28 août 2008

Le temps perdu des grandes familles . Il y a, dans les livres de Benoît Duteurtre, une drôlerie et un charme qui n’appartiennent qu’à lui. Chroniqueur satirique de tous les travers de notre époque où le laxisme collectif se double d’innombrables restrictions à la vie privée (à cet égard, La Continuer la lecture →

Ma belle époque et La Cité heureuse de Benoît Duteurtre, Philippe Lacoche, Le Figaro, 27 septembre 2007 

La ville dont le prince est un capitaliste  BENOÎT DUTEURTRE Cette fable allègre est une charge contre les excès d’une époque menée par l’argent. FAUT-IL s’imprégner de Ma belle époque, recueil de chroniques de Benoît Duteurtre, avant de s’attaquer à son roman La Cité heureuse ? Une chose est certaine Continuer la lecture →

Benoît Duteurtre, « À propos des vaches », Mohammed Aïssaoui, Le Figaro, 08 mars 2007

Vaches, varans, chats, chiens et autres bêtes à plume   BONJOUR veaux, vaches, cochons. Les voici sujets d’une thèse développée par le romancier Benoît Duteurtre : « C’est ma théorie fondamentale ! », dit-il en souriant. L’auteur de Chemins de fer s’insurge que les ruminants soient déconsidérés. Il a écrit deux livres, Les Vaches Continuer la lecture →

Benoît Duteurtre, Chemins de fer, par SÉBASTIEN LAPAQUE, Le Figaro, 28 septembre 2006

Benoît Duteurtre, Chemins de fer, Fayard, Parution : 16/08/2006 220pages Format :135 x 215 mm couverture de Sempé

Quand la vie déraille  Où la directrice d’une agence de « com » découvre la tyrannie du « moderne », rien qu’en prenant le train.  « PEUT-ÊTRE le bonheur n’est-il que dans les gares », scandait Charles Cros, un avant-hier oublié. Longtemps après que le poète a disparu, les usagers ont été Continuer la lecture →