Katherine Knorr, International Herald Tribune, 4 décembre 2003

Novelist, gadfly and rebel without a niche PARIS: Benoît Duteurtre, novelist, music critic, radio personality, concert organizer and cultural bomb thrower, has taken a vow of abstinence by giving up his mobile telephone. In his most recent book, a semi-autobiographical exercise in satirical sci-fi, he describes the psychological destruction of Continuer la lecture →

Jean-Dominique Merchet, Libération, 2001

Vous êtes sans doute allé à l’école avec Benoît Duteurtre. Cela dépend simplement de votre âge : si vous êtes né autour de 1960, il est impossible que vous ne l’ayez pas connu. Souvenez-vous! Un adolescent monté en graine avec les cheveux un peu trop longs, les dents un peu Continuer la lecture →

Patrick Thévenin, Têtu, 1999

Méchant malgré lui ? Pour céder à la facilité, et par pure fainéantise, on dira que Les Malentendus, le dernier Duteurtre, provoque un certain malentendu. Rien qui ne puisse étonner l’auteur, habitué à déclencher les tempêtes : dans le milieu artistique, avec Requiem pour une avant-garde, où ses positions anti-Boulez Continuer la lecture →

Frédéric Beigbeder, Voici, 11 janvier 1999

Benoit Duteurtre, Les malentendus, Folio, Sempé , Une, 700x400

Benoît Duteurtre est un malentendu à lui tout seul   Le dernier roman de Benoît Duteurtre n’est pas un roman : c’est une comédie inhumaine, une sotie pathétique, une fable moderne, un impromptu légèrement profond. Empruntant la construction en  » marabout-bout de ficelle  » de la Ronde d’Arthur Schnitzler, Duteurtre Continuer la lecture →

Jacques Braunstein, Technikart, 1999

L’homme du mois : Benoît Duteurtre Il est l’homme le plus détesté de Paris Benoît Duteurtre ? « Pétasse mondaine du VIe arrondissement » , d’après Guillaume Dustan. Benoît Duteurtre fasciste, pour le Monde ou les Perpendiculaires. On se demande d’où vient ce pouvoir étonnant qu’a Benoît Duteurtre de se faire détester. Continuer la lecture →

Marie-Dominique Lelièvre, L’événement, 21 mars 1996

Portrait,  L’iconoclaste stoïque En vaste polo d’étudiant, Benoît Duteurtre étire la frontière ductile de l’adolescence. Il appartient à la catégorie des garçons inaltérables. L’année dernière, il livre avec candeur Requiem pour une avant-garde ( 1), un essai franc et net contre l’art officiel, le bon goût estampillé. Iconoclaste frais, il Continuer la lecture →