Alain Besançon, Commentaire Numéro 80, hiver 1997-98 Plon.

Plaisir littéraire   Nous connaissons tous la succession suivante : nous lisons dans la page littéraire du journal la recension d’un livre. Admirative, élogieuse, enthousiaste, extatique. Personne n’a jamais écrit comme ça ! Le roman recommence à zéro avec ce livre ! Balzac, Flaubert, Proust peuvent aller se rhabiller ! Continuer la lecture →

Benoît Duteurtre, Requiem pour une avant-garde, Time Literary Supplement, Roger Scruton, 5 December 1997

« International Books of the Year » The power exerted over French music (or the serious side of it) by Pierre Boulez and his clique or claque is more than usually disproportionate to the slender talent on which it has been based; and the censorious advocacy of the avant-garde, at the expense Continuer la lecture →

Benoit Duteurtre, Requiem pour une avant-garde, Nicolas Vey, Immédiatement, Octobre 1997

L’art contre la culture, entretien avec Benoît Duteurtre Fort de nombreuses polémiques sur le bien-fondé de l’art officiel, d’une formation de musicien, d’un ouvrage théorique renvoyant l’avant-garde musicale contemporaine à ses propres contradictions, Benoît Duteurtre est un homme qui dérange. Sa critique des établis de la culture permet d’y voir Continuer la lecture →

Benoit Duteurtre, Drôle de temps, Jean-Pierre Tison, Lire, mai 1997

Le temps des coquins   Au Festival d’Avignon, il y a quelques années, un ministre de la Culture – de droite croisa un acteur de la Comédie Française entouré de quelques amis. La conversation s’engagea. De part et d’autre, assaut de risettes. Grâces et salamalecs. Après une surenchère l’amabilité, le Continuer la lecture →

Michel Déon, Le Figaro littéraire, 13 février 1997

La grande machine à décerveler   Comment aborder l’époque où nous vivons ? Avec l’injure à la bouche, par la caricature, en la mythifiant ou en la niant comme si on n’y rencontrait que des ectoplasmes ? Benoît Duteurtre a choisi le constat, je ne dirais pas simple et plat, Continuer la lecture →

Milan Kundera, Le Nouvel Observateur, 30 janvier 1997

L’école du regard, par Milan Kundera    » Le plus grand événement de cette deuxième moitié du siècle, c’est la disparition des trottoirs « , disait un jour Cioran entre le salon et la salle à manger, dans l’appartement de Claude Gallimard. Je vois encore les sourires polis et embarrassés qui Continuer la lecture →

Bruce Benderson, 1997

Benoît Duteurtre en Normandie. Photo Bruce Benderson

Weird Weather   Drôle de temps is an acidic, touching, and candid comedy of French manners?part memoir and part fiction. Duteurtre’s deadpan vignettes describe the daily life of Paris sophisticates, a childhood in Le Havre, two drunk women driving at 100 mph, or a village conservation proiect with a precision Continuer la lecture →