Ma vie extraordinaire de Benoît Duteurtre par Frédéric Beigbeder dans Le Figaro Magazine n°23818 et 23819 des 19 et 20 mars 2021

LE LIVRE DE FRÉDÉRIC BEIGBEDER DUTEURTRE: LA VIE DERRIÈRE SOI     À force de se moquer de lui-même, Benoît Duteurtre débarrasse son autobiographie de tout narcissisme et nous livre son roman le plus émouvant.   Je viens de me prendre un sacré coup de vieux. J’ai toujours vu Benoît Continuer la lecture →

Frédéric Beigbeder, printemps 2013

10 raisons de voter Duteurtre   1 Benoît Duteurtre entame son dernier livre par une phrase pompeuse : « II se trouve que j’ai quelques idées sur mon époque », prétention immédiatement compensée par la phrase suivante : « Chaque matin je m’emporte seul près de la radio qui grésille. Continuer la lecture →

Frédéric Beigbeder, Voici, 11 janvier 1999

Benoit Duteurtre, Les malentendus, Folio, Sempé , Une, 700x400

Benoît Duteurtre est un malentendu à lui tout seul   Le dernier roman de Benoît Duteurtre n’est pas un roman : c’est une comédie inhumaine, une sotie pathétique, une fable moderne, un impromptu légèrement profond. Empruntant la construction en  » marabout-bout de ficelle  » de la Ronde d’Arthur Schnitzler, Duteurtre Continuer la lecture →

Frédéric Beigbeder à propos de Gaieté parisienne de Benoît Duteurtre dans Elle du 5 Février 1996

Benoît Duteurtre est l’écrivain à la mode. C’est comme ça. Hier, c’était un autre, aujourd’hui c’est lui. Son nouveau roman confirme qu’il sait épingler notre époque comme personne. Après  » Tout doit disparaître « , et  » Requiem pour une avant-garde « , le jeune musicologue enfonce encore le clou. Il semble obsédé par l’idée que nous vivons sous la dictature du n’importe quoi, dans une époque où l’on est à la fois libre et prisonnier, où toute subversion est devenue impossible puisque récupérée. Continuer la lecture →