Benoît Duteurtre, « Ma vie extraordinaire » (Gallimard) : Sur la ligne bleue par Olivier Mony dans Livres Hebdo le 28 février 2021

Il règne sur l’œuvre de Benoît Duteurtre, depuis des décennies déjà, comme l’ombre d’un malentendu. Ce musicologue averti qui a combattu les vaches sacrées de l’avant-garde (au premier rang desquelles le très honni Pierre Boulez) au bénéfice d’une musique française directement héritière de Ravel ou Debussy comme effacée désormais des mémoires ; Continuer la lecture →